Dorine Bourneton, handicapée et pilote de voltige aérienne

by | Mai 19, 2018 | 0 comments

Certains parcours de vie inspirent le respect et l’admiration. C’est le cas pour Dorine Bourneton, dont le destin a été retracé dans le téléfilm « Au-dessus des nuages ». À l’âge de 16 ans, alors adolescente passionnée de vol aérien, Dorine Bourneton est victime d’un terrible accident d’avion. Ce dernier s’écrase sur le flanc d’une montagne au cœur du Massif Central et fait quatre victimes. Nous sommes en 1991. Dorine Bourneton est la seule rescapée mais elle ressort de ce drame, handicapée. Elle perd l’usage de ses jambes. Durant deux années, la jeune fille est emmurée dans la colère. Puis, peu à peu, sa rage se transforme en énergie de vie. Dorine n’a qu’un seul objectif : voler dans les airs, piloter un avion. Un projet qui la pousse à dépasser ses limites. À sa majorité, la jeune femme en fauteuil roulant se forme au pilotage. En 1995, son brevet de pilotage en poche, elle multiplie les compétitions de voltige aérienne.

Des objectifs et des exploits

Dorine Bourneton caresse ensuite l’espoir de devenir pilote professionnelle. Elle se retrouve face à un obstacle de taille : ce métier est interdit aux personnes handicapées. Acharnée, elle réussit à donner vie à une commission de pilotes handicapés à l’Aéro-club de France. Entourée de personnes vivant la même passion et le handicap, elle arrive à soulever des montagnes. En 2003, le Secrétaire d’Etat chargé des Transports signe l’arrêté tant attendu, celui permettant aux personnes handicapées de devenir pilotes professionnels. À 28 ans, Dorine embrasse son rêve : elle devient pilote professionnelle. Après une pause pour des raisons familiales, Dorine Bourneton se fixe de nouveaux objectifs : réaliser un vol de démonstration au Salon du Bourget. En 2015, son vœu se réalise. Première femme handicapée pilote de voltige aérienne, la jeune femme devient un exemple. Elle met sa notoriété au service des personnes handicapées, organisant des projets sociaux et même des loteries pour les financer. Avec Guilaume Féral, pilote paraplégique patenté, elle créée l’association « Envie d’Envol », qui forme des personnes handicapées à la voltige aérienne.

Son parcours, elle le met en mots dans son livre autobiographique « Au-dessus-des nuages », publié en 2015 aux éditions Robert Laffont.

Les scénaristes se penchent sur son histoire. TF1 Productions fait appel à l’actrice Alice Taglioni pour incarner la jeune pilote qui se bat sur tous les fronts pour faire reconnaître les droits des personnes handicapées à vivre leur passion pour le vol aérien. Le téléfilm a été diffusé en 2020, il est toujours disponible en replay. Un parcours exemplaire qui nous rappelle que tout est possible à force de volonté et d’opiniâtreté.